L'open d' Isle, mai 2013


LIMOGES

Avec des séances de huit heures de jeu journalières, plus les préparations, pendant 4 jours, vous êtes sur le grill. Comme le podium se joue à 5,5 ou 6 points sur 7, il ne faut pas relâcher son attention. Perdant ou gagnant, vous en sortez épuisé et décalé.

Un étrange passe temps. Le plaisir est d'essayer d'être encore là. L'organisation est bonhomme, ce qui atténue la tension.

J'ai atteint cette position contre le vainqueur du tournoi P Mayer, un joueur difficile à coincer. Il vient de poser sa dame en f7, attaquant le pion d5, le fou est tentant.

 

Open ISLE 2013

Prendre le fou vous mène à le nulle. La partie s'est terminée par :

44.fxg5? Dd5+ 45 Df3 Dxc4 46 Dxf5 Da2+ 47 Tf2 Dd5+ nulle par échec perpétuel.

 

44 fxe5 ! Gagnait, profitant de la position en l'air du fou 44...Dxd5+ 45 Tf3 et les noirs n'ont plus de défense. 45...dxe5 46.Dxf5